LES MAITRES DU VAISSEAU

par Fran Lejeune et Jean-Michel Rolland - 2017

Topo : Dans un monde post-apocalyptique, où l'espèce humaine a été quasiment décimée, quelques rescapés poursuivent une activité de recherche dans un laboratoire enseveli d'Ajaccio. Ils ont accueilli sur Terre des extraterrestres nommés Suriens qui occupent des territoires lointains, en Europe, aux États-Unis ou encore en Australie. Chassés de leur planète par de féroces envahisseurs, les aliens ont trouvé sur la planète bleue un écosystème compatible avec leur organisme. Cet équilibre précaire entre Humains et Suriens dure depuis un siècle quand il est contrarié par l'attaque d'un ennemi, de nature mi-organique, mi-nanomatique. Dès lors, les Suriens se retournent contre les Terriens qui organisent la résistance pour un combat inégal et désespéré.
Le personnage principal de la fiction est inspiré de l'écrivain Céline, dont le regard acerbe sur l'action permet au spectateur de vivre une expérience de première main dans une guerre menaçant l'espèce humaine.

Fran Lejeune : C'est en feuilletant les pages de l'album de famille, avec ses vues lumineuses d'un petit village du Maghreb, que Fran Lejeune a développé son goût du voyage. Dès qu'elle a pu, elle a vogué vers d'autres horizons en Europe, en Amérique ou en Afrique, un cahier de notes dans une main, un carnet de croquis dans l'autre. Elle a retenu de ces expériences lointaines la conviction que l'aventure est nécessaire à la formation de l'homme moderne. Elle met en scène, dans ses récits de science-fiction, des personnages célèbres, aventuriers téméraires au caractère insoumis (de Caravage à Céline en passant par Arthur Rimbaud), afin de questionner notre devenir humain. Désormais, elle conjugue ses deux passions, l'écriture et les arts visuels, dans une littérature multimédia dont l'ambition est de faire voyager à son tour le lecteur.
Sa technique hybride le Machinima sur Second Life, la modélisation 3D sur Sketchup, les techniques graphiques et la vidéo.

Jean-Michel Rolland : Longtemps musicien et peintre, Jean-Michel Rolland est un artiste qui réunit ses deux passions - le son et l'image - dans les arts numériques depuis 2010. À l'origine de chacune de ses créations, la musicalité joue un rôle aussi important que l'image et chacune influence l'autre dans une relation de coprésence.
Il en résulte une série de vidéos expérimentales, de performances audiovisuelles, d'œuvres d'art génératif, d'installations et de Vjing interactifs où son et image sont tellement indissociables que l'un sans l'autre perdrait tout son sens.
Cette pratique l'a conduit au développement de livres multimédia interactifs en collaboration avec Fran Lejeune.

Ouvrages déjà parus :
Rimbaud, Le dernier homme, 2016
La Révolution des Ténèbres, 2017